HPI Hotels.com : Prix mondiaux des chambres d’hôtel au 1er semestre 2011

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Communiqué de presse

Malgré les événements mondiaux les prix hôteliers ont augmenté de 3%

Selon l’Hotel Price Index (HPI®) de Hotels.com, les événements politiques et les catastrophes naturelles du début d’année ont eu un impact important sur les prix des chambres d’hôtels au 1er semestre 2011

Principaux résultats de l’étude :

Le prix moyen d’une chambre d’hôtel a augmenté de 3% au premier semestre 2011, par rapport à la même période l’année dernière. Cette légère augmentation masque les sévères fluctuations dans les régions affectées par les événements historiques des six premiers mois de l’année.

Au niveau mondial, les tendances montrent les signes d’une reprise comme en Amérique du Nord (+4%), en Amérique Latine et en Europe (+ 2% chacun) et aux Caraïbes (+ 1%). Contrairement à l’Asie, où les prix ont chuté de 6% en un an, suite aux catastrophes naturelles et nucléaires et à l’Afrique du Sud (-9%) qui réajuste ses prix après la fin de la Coupe du Monde.

En Europe les résultats sont mitigés, d’un côté Athènes et Lisbonne enregistrent des baisses sensibles (respectivement -4% et -6%) dues à leurs difficultés financières, de l’autre, Capri reste la ville européenne la plus chère du monde avec une nuit à 203 euros et Reykjavik voit ses prix remonter de 21%

En France les prix se maintiennent au même niveau qu’en 2010. Deauville reste la destination la plus chère de France avec un prix moyen des chambres de 135€, ce prix a pourtant chuté de 8%. Paris au contraire enregistre une baisse de 3% en un an mais reste dans le top 5 des destinations les plus chères.

Pour les voyageurs à la recherche d’hôtels de luxe, Paris devient la destination où le prix moyen d’un hôtel 5* a le plus baissé avec -39% et 188 euros la nuit

Paris, le 13 Septembre 2011 – Hotels.com, le site de réservation d’hôtels en ligne le plus visité au monde, publie les résultats de son Hotel Price Index (HPI®), baromètre permettant de suivre l’évolution des prix et du marché d’une année sur l’autre. Cette nouvelle édition du HPI est basée sur un échantillon de 125 000 hôtels, indépendants ou membres de groupes hôteliers, dans plus de 19 000 destinations dans le monde. Les prix indiqués correspondent toujours aux prix réellement payés par les utilisateurs sur le réseau www.hotels.com, ce qui permet une vision précise et exacte du prix des chambres d’hôtel sur une période donnée.

Une croissance de l’économie hôtelière confirmée mais fragile ?

D’après le dernier rapport HPI, les prix mondiaux des chambres d’hôtels ont connu une augmentation de 3% au premier semestre 2011. En effet, avec cinq trimestres consécutifs de hausse, le HPI indique un niveau de prix actuel de 106, dépassant la base 100 du premier HPI en 2004. Il reste loin du pic de 2007 avec 120, ce qui constitue une bonne nouvelle pour les voyageurs à la recherche de bonnes affaires. Ce bon résultat est cependant à mettre en parallèle avec les mauvais résultats des pays frappés par les crises politiques et économiques et les catastrophes naturelles. L’Asie subit une baisse des ses prix de 6% et c’est l’Egypte, en terme de pays qui enregistre la plus forte baisse du HPI. Les touristes et voyageurs d’affaires se sont détournés ainsi de l’Afrique de Nord et du Moyen Orient pour se réfugier en Europe du Sud, en particulier en Espagne faisant ainsi grimper les prix de 2% en Europe par rapport au HPI 2010.


Un semestre rythmé par les événements mondiaux

La station balnéaire de Charm el-Cheikh subit la plus forte baisse (-45%): avec un prix moyen des chambres qui passe de 115 euros par nuit au premier semestre 2010 à 64 euros au premier semestre 2011. Les baisses de prix liées au « Printemps arabe » se font également sentir à Tunis
(-18%), Rabat (-14%) et par extension à Doha et Abu Dhabi avec respectivement -28% et -15%.

Dans le top 10 des plus fortes baisses, on retrouve 5 destinations asiatiques : Manille (-24%), Hanoi (-21%) Phuket (-20%), Shanghai (-19%) et Taipei (-18%). Une bonne nouvelle pour les voyageurs en recherche d’un bon rapport qualité/prix.

La ville japonaise d’Osaka perd 14% après le tremblement de terre.

En Europe, Capri la destination la plus chère au S1 2011 enregistre tout même un recul de 18% par rapport au premier semestre 2010. Monte-Carlo, autre destination haut de gamme perd 34% à 123 euros la nuitée.

Quant aux destinations qui ont le plus augmenté, Brisbane arrive en tête avec + 40% malgré les inondations dévastatrices de janvier et Sydney augmente de 12%. Les deux villes australiennes sont poussées par un dollar australien fort, le manque de chambres et une forte demande en voyages d’affaires.

Figure 1 : Les 10 plus fortes baisses des prix dans le monde

Évolution des prix moyens des chambres d’hôtel
entre S1 2010 et S1 2011

Pays

Prix
S1 2010

Prix
S1 2011

Évolution annuelle

Charm el-Cheikh

€115

€64

-45%

Monte Carlo

€185

€123

-34%

Doha

€189

€137

-28%

Manille

€70

€53

-24%

New Delhi

€96

€74

-23%

Hanoi

€61

€48

-21%

Phuket

€84

€68

-20%

Shanghai

€90

€72

-19%

Capri

€249

€203

-18%

Taipei

€113

€92

-18%

L’économie florissante du Brésil, sa monnaie forte et la rareté des hôtels provoquent une augmentation de 8%. Les prix à Sao Paulo font un bond de 25% et Rio de Janeiro de 3%.

La reprise se poursuit en Europe là où se trouvent les deux destinations les plus chères du monde

En Europe, le HPI s’élève à 105 points au T2 2011 : son niveau le plus élevé depuis le T4 2008, mais toujours 12% en dessous de son niveau maximal au T2 2007. Les prix entre janvier et juin 2011 étaient plus élevés qu’au premier semestre 2010, avec quatre mois consécutifs de hausse jusqu’à fin juin.

Capri et Genève sont les destinations les plus chères du monde avec respectivement 203€ et 187€ la nuit en moyenne. Reykjavik, remise du nuage de cendre, enregistre la plus forte hausse d’Europe, en pourcentage : 21%, portant le prix moyen des chambres à 97 euros. La capitale financière suisse, Zurich, a elle aussi vu ses prix augmenter de 18%, à 155 euros.

Au contraire, seuls les pays touchés par des difficultés financières comme la Grèce et le Portugal voient leurs prix chuter. À Athènes, les prix ont perdu 4%, à 79 euros en moyenne. Lisbonne, enregistre elle aussi une baisse sensible (-6%) des prix hôteliers, qui s’élèvent à 79 euros en moyenne au premier semestre.

Zoom sur la France : Deauville toujours en tête des villes les plus chères !

Deauville reste, comme en 2010, la destination la plus chère de France pour ce premier semestre 2011 avec des chambres à 135€ la nuitée, malgré une baisse de 8% ! Aix-en-Provence, destination prisée tant par les touristes nationaux qu’étrangers, affiche la plus forte hausse (+21%), portant la moyenne de la ville à 79 euros. La Côte d’Azur a le vent en poupe, avec des augmentations de 7% et 4% à Antibes et Nice, respectivement. C’est le résultat d’une tendance généralisée sur le pourtour méditerranéen, les touristes cherchant des alternatives aux pays frappés d’instabilité politique, notamment l’Egypte et la Tunisie.

La ville alsacienne de Mulhouse affiche la plus forte baisse : 16 euros de moins que l’année dernière, à 68 euros par nuit en moyenne. Paris est la cinquième destination la plus chère de France, avec des chambres à 114 euros par nuit en moyenne au 1er semestre, malgré une baisse de 3%.

Une surprise de taille : les hôtels de luxe deviennent plus abordable à Paris. En effet le prix moyen d’une nuit dans un hôtel 5 étoiles baisse de 39% pour passer de 310 euros à 188 euros.

Les voyageurs français continuent de chérir New York comme destination étrangère préférée malgré une hausse non négligeable de 11% et Paris reste la destination française la plus prisée des voyageurs nationaux.

À propos du Hotel Price Index (HPI®), l’indice du prix des hôtels de www.hotels.com

Réalisé périodiquement par Hotels.com, le rapport Hotel Price IndexTM (HPI®) analyse les prix des chambres d’hôtel dans les principales destinations du monde. Le HPI s’appuie sur les réservations effectuées sur Hotels.com et les prix reflètent ceux payés par les clients (plutôt que les prix affichés par les hôtels) pendant le premier semestre de 2011.

Actuellement dans sa huitième année, le HPI® est reconnu comme étant la référence concernant les prix hôteliers dans le monde. De ce fait, il est de plus en plus utilisé par les médias, les hôteliers, les organismes de tourisme et les universitaires.

· Le HPI™ indique les prix réels par chambre payés par les clients d’Hotels.com dans le monde, utilisant une moyenne pondérée par le nombre de nuits d’hôtel vendues dans chacun des marchés où Hotels.com est présent.

· L’échantillon analysé porte sur environ 125 000 hôtels répartis sur plus de 19 000 destinations mondiales.

La dimension internationale d’Hotels.com (tant par les lieux de résidence de ses clients que par les destinations), fait de l’Hotel Price Index l’un des rapports comparatifs les plus complets, englobant à la fois les chaînes et les hôtels indépendants, les locations de vacances et les gîtes touristiques.

En Europe, environ 25% des chambres d’hôtel appartiennent à des chaînes hôtelières, les autres étant indépendants. En Amérique du Nord, les proportions sont inversées.

A propos de Hotels.com

Membre du groupe Expedia, lui-même présent sur tous les marchés clés avec une équipe dédiée, Hotels.com référence plus de 140 000 hôtels de qualité, Bed and Breakfast et location de vacances à travers le monde. Si un client trouve un tarif moins élevé ailleurs pour le même hôtel prépayé sur http://fr.hotels.com/ et aux mêmes dates, Hotels.com lui rembourse la différence. Au sein du groupe Expedia, Hotels.com dispose d’une des équipes commerciales les plus importantes du marché, toujours à la recherche des tarifs les plus avantageux pour ses clients et propose des descriptifs détaillés des hôtels référencés, enrichis par des commentaires indépendants de 2,5 millions de voyageurs. Il existe plus de 85 sites Hotels.com dans le monde dont 33 sites en 24 langues en Europe et au Moyen-Orient.

Hotels.com a remporté la Médaille d’Or du meilleur site de réservation d’hôtels en 2009 (classement WebUser magazine - février 2009). La réservation est possible sur www.hotels.com ou en appelant le service clientèle au 01 57 32 33 96, ouvert 7 jours sur 7.

Retrouvez Hotels.com et suivez toute l’actualité des promotions et des bons plans sur :

Twitter : http://twitter.com/HotelsdotcomFR

Facebook: http://www.facebook.com/hotelsdotcomfr

Contact presse :

Virginie Tardi : 01 56 03 14 64

hotels.com@i-e.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »